• Protection sociale :
    L'Atelier de la République vous invite le 15 mars à la Mutualité

    Lire la suite
  • Méritocratie et emploi -
    La formation professionnelle continue : solution au chômage de masse ?

    Lire la suite
  • Génération Y :

    "Vers de nouveaux modes de management ?"

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

L'Atelier de la République

L'Atelier de la République est un Think Tank indépendant, Humaniste et Progressiste qui place l'Homme au centre de ses réfléxions.

Déclaration de Jean-Michel QUILLARDET

J-MQLors de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Atelier de la République qui s’est tenue le 26 Juin 2013 à l'Hôtel de l’Industrie, le nouveau Président, Jean Michel Quillardet a déclaré :

Après avoir accepté la Présidence de l’Atelier de la République, Think Tank indépendant de toute formation politique, et afin de lui donner un nouveau souffle, il conviendra à son Président, à son Comité Exécutif, à son Conseil d’Administration et à tous ses membres de faire de cet Atelier Humaniste et Progressiste un grand Centre de Réflexion.

L’Atelier de la République sera ainsi un véritable laboratoire d’idées qui participera au niveau du débat public et politique en général, mais également au niveau du débat social et sociétal en particulier et dont la mission sera de proposer des solutions innovantes et de nouvelles expérimentations pour la société d’aujourd’hui et de demain en se séparant de toutes formes de sectarisme et de dogmatisme.

C’est ainsi que l’Atelier de la République pourra jouer pleinement son rôle dans la société civile et politique, en prenant la place qui est la sienne, c’est à dire un lieu privilégié de rencontres et d’échanges et de libres réflexions aux côtés des autres think tank et fondations existants.

Il lui faudra travailler sans relâche sur des sujets d’actualité et de fond, établir des notes de réflexion, des propositions à contenu scientifique à destination de l’opinion publique en préservant notre positionnement philosophique.

Il devra ramener le savoir sur des faits incontestables, dépasser les passions, revenir au rationnel et trouver les équilibres nécessaires au fonctionnement des sociétés.

Il lui sera fait obligation de rassembler les idées éparses et de devenir ainsi ce véritable laboratoire d’idées qui sera la résultante du contradictoire des opinions émises par ses membres, ses sachants, ses chercheurs et ses universitaires associés sur les études des thématiques du futur de notre République.

Réfléchir à la société de demain, à l’avenir de nos enfants, de nos petits-enfants, à la place de l’homme dans la société et dans son environnement. Voir plus loin, imaginer une société plus juste, plus humaine et plus fraternelle. Développer et faire reconnaître l’Atelier de la République par notre engagement et par l’exemplarité de nos travaux.

Multiplier les partenariats avec les universités et les autres fondations du même type que la nôtre par la discussion et la construction en commun.

Le président de l’Atelier de la République ne sera pas ni le «Chef» ni le «Boss» mais il n’est -Primus inter pares - qu’un membre de l’association comme un autre.

Le travail à accomplir par nous tous est un travail collectif au niveau du Conseil Exécutif, du Conseil d’Administration et de l’ensemble des membres de l’association de l’Atelier de la République ... Donc, tous ensemble, dès à présent, mettons nous au travail.

Jean-Michel QUILLARDET

Partagez

Portrait

AJAlain Juillet,
Président du Comité d'Orientation de l'Atelier de la République

 

Président du Forum International des Technologies de Sécurité (FITS), ancien capitaine d’Industrie, il fut le directeur du renseignement de la DGSE entre 2002 et 2003, puis en charge de la cellule Intelligence Economique à Matignon jusqu’en 2009. Il préside le Comité d’Orientation de l’Atelier de la République assure la Vice-présidence de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale.


 

Newsletter